Chaudière à condensation : quelles aides à l’installation ?

Renover Salle de bain

Renovation maison / Renover Salle de bain 117 Views comments

30 % de Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique

Une chaudière gaz à condensation, en tirant profit de l’énergie présente dans les fumées de combustion, produit entre 10 et 25 % de chaleur en plus. Jusqu’au 31 décembre 2018, cette chaudière haute performance énergétique est éligible au dispositif du CITE* au taux de 30 %. Le coût de la main d’œuvre, en revanche, reste à la charge du particulier.

Le crédit d’impôt est accordé sous condition de critère de performance. Les chaudières dont la puissance est inférieure ou égale à 70 kW doivent assurer une efficacité énergétique (ETAS) pour le chauffage supérieure ou égale à 90 %. Cette mention doit apparaître sur la facture acquittée.

Les critères d’obtention du CITE

Pour avoir droit à ce crédit d’impôt, il faut répondre à plusieurs critères :

  • Le particulier faisant installer la chaudière gaz à condensation doit être propriétaire ou locataire d’un logement achevé depuis plus de 2 ans
  • L’habitation doit être une résidence principale
  • Le montant des travaux ne doit pas dépasser 8.000 € pour une personne seule et 16.000 € pour un couple (+ 400 € par personne à charge)
  • L’installateur doit être une entreprise RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

D’autres aides financières possibles

Outre le CITE, les chaudières gaz à haute performance énergétique bénéficient de la TVA à taux réduit de 5 %, de l’éco-prêt à taux zéro (jusqu’à 30.000 € sans intérêts), des aides de l’ANAH et de la région d’habitation du demandeur, et enfin...Lire la suite sur Maison & Travaux

The post Chaudière à condensation : quelles aides à l’installation ? appeared first on Maison & Travaux.

Comments