Combles perdus : les produits biosourcés ont la cote !

Renover Salle de bain

Renovation maison / Renover Salle de bain 109 Views comments

D’abord pensé comme étanchéité à l’air, ce pare-vapeur, également appelé membrane, s’est, au fur et à mesure, agrémenté de nouvelles fonctionnalités. Hygrorégulante, elle peut aussi évacuer la vapeur d’eau en été et éviter la condensation en hiver. Un avantage particulièrement apprécié dans les maisons à ossature bois dont le séchage est ainsi favorisé, comme dans les constructions traditionnelles qui ne sont pas toujours très bien ventilées. Du coup, cette membrane a fini par devenir obligatoire dans la construction bois, dans les combles aménagés et sous une couverture traditionnelle à petits éléments à emboîtement. Désormais, elle limite aussi les risques de condensation et les moisissures en empêchant que l’humidité et la vapeur d’eau entrent en contact avec les isolants de toiture et ses parois. Certes, cette nouvelle couche à réaliser rend un peu plus fastidieuse l’isolation de combles aménagés. Pour simplifier sa pose, des solutions tout-en-un émergent, à l’instar de membranes directement associées à l’isolant.

Les combles perdus

En matière d’isolation, les laines minérales sont plébiscitées. Mais le biosourcé est de plus en plus utilisé. Dans les combles perdus aussi, avec un engouement pour ceux en vrac. Réponse adaptée pour les toitures à faibles pentes ou les toitures difficiles d’accès, plus que le panneau, l’isolation en vrac séduit. La preuve : le soufflage des laines minérales légères est en plein développement. Mais c’est le biosourcé et sa dimension Lire la suite sur Maison & Travaux

The post Combles perdus : les produits biosourcés ont la cote ! appeared first on Maison & Travaux.

Comments