Jardin d’hiver : les fondamentaux à respecter

Renover Salle de bain

Renovation maison / Renover Salle de bain 159 Views comments

Lumière, aération et température

Le rôle d’un jardin d’hiver, c’est d’abord de protéger les plantes des gelées hivernales. Toutes les plantes gorgées d’eau doivent être rentrées avant la Toussaint. Parmi celles-ci, les palmiers, les cycadacées, les grandes fougères arborescentes, les agrumes (citronniers, pamplemousses), mais aussi les lauriers, au-dessus d’une ligne Bordeaux/Lyon, certains types d’orchidées, les succulentes ou, encore, les agaves, les aloe vera et les cactées. Cela dit, l’époque des jardins d’hiver et des orangeraies du début du XXe siècle, uniquement dédiés aux plantes, trop froid l’hiver et trop chaud l’été, est révolue. Désormais, la tendance est plutôt à la création de vérandas ou de pergolas protégées. Des lieux de vie confortables qui associent convivialité avec espace pour les plantes et assurent la transition entre l’habitation et le jardin extérieur.

De la lumière avant tout

L’emplacement est le premier paramètre à prendre en compte. Il faut privilégier les orientations intermédiaires – sud-est, sud-ouest ou encore est-ouest – afin de profiter du maximum de lumière, le soleil étant plus bas l’hiver. De même, il s’agit d’éviter l’ombrage apporté par la maison, des arbres proches ou d’autres constructions. Le choix est le plus souvent dicté par des considérations architecturales ou esthétiques nécessitant de compenser le manque de lumière par un éclairage adapté et la maximalisation des surfaces vitrées. En toiture, des vitrages ou des panneaux polycarbonates transparents optimisent la transmission lumineuse, tout comme les fenêtres et les baies vitrées aux châssis toujours plus fins pour un clair de vitrage encore plus important. Un beau volume est nécessaire à la...See more pictures on Maison & Travaux

The post Jardin d’hiver : les fondamentaux à respecter appeared first on Maison & Travaux.

Comments